• 06 78 82 76 35
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • lundi vendredi 9h30-19h00

Hypnose Ericksonienne Poitiers


Milton Hyland Erickson est un psychiatre et psychologue américain dont les travaux sont incontournables en hypnose thérapeutique. Aujourd'hui, son travail est la base de tous les procédés hypnotiques, son talent a fait avancer à grands pas l'hypnothérapie. Il nous a permis de comprendre plus précisement l'inconscient.

Son histoire

A l'issue d'un séminaire sur l'hypnose à l'Université du Wisconsin auquel Erickson assiste, ce dernier décide de mener ses propres recherches des 1923 avant d'en être interdit dans le milieu professionnel. De 1930 à 1934, alors qu'il est médecin adjoint puis chef médecin du service de recherche à l'hôpital d'État de Worcester, Erickson est autorisé à reprendre ses recherches en hypnose. En 1934 il devient directeur de la recherche à l'hôpital psychiatrique Eloïse, dans le Michigan. C'est là qu'il réalisa la plupart de ses expériences sur l'hypnose.

A partir de 1940, il travaille pour le gouvernement des États-Unis sur les effets de la propagande nazie, et rencontre alors le couple d'anthropologues Grégory Bateson et Margaret Mead, qui le consultent au sujet du processus de transe qu'ils ont observé lors de leur travail de terrain à Bali. En 1948, en raison de ses allergies, Erickson s'installe à Phoenix, en Arizona, où il ouvre un cabinet de consultations privées et anime des ateliers de formation à l'hypnose. En 1949, il crée la Society for Clinical and Experimental Hypnosis. En 1954, Erickson est de nouveau atteint de la polio qu'il avait contractée dans sa jeunesse et combat les douleurs chroniques par autohypnose. En 1957, Erickson fonde l'American Society of Clinical Hypnosis, pour étudier les spécificités de la transe et de l'induction. Il dirige The American Journal of Clinical Hypnosis. Erickson devient célèbre aux yeux du grand public au travers du livre de Jay Haley Uncommon Therapy, publié en 1973.

Milton Erickson

Jusqu'à sa mort en 1980, Erickson formera de nombreux thérapeutes, dont Stephen Gillian, John Grinder, Richard Bandler, Robert Dilts, Ernest Rossi, Steve Andreas, Stephen Lankton, Jeffrey Zeig, Jay Halley... Sur le plan théorique, Erickson à beaucoup combattu les dogmes, en leur préférant une approche sur mesure correspondant à des besoins singuliers. La thérapie consiste à découvrir ce qui convient en particulier à la personne en un moment précis. Erickson revient également au primat de la clinique, au sens de l'observation accrue du patient, en faisant de la transe un outil essentiel de connaissance, par la lecture de l'inconscient de l'autre. Il croit en l'inconscient et en ses vertus bénéfiques, contrairement à une part de la psychanalyse qui y voit un réservoir de pulsions menaçantes. Le thérapeute opère comme un guide du patient, qui le conduit à trouver en lui des ressources insoupçonnées. L'inconscient révèle ses potentialités autant au patient qu'au thérapeute, qui y trouvera souvent les réponses adéquates aux problemes rencontrés. 


© 2015-2020 tous droits réservés.